En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Reconnaître les besoins psychiques spécifiques du malade et de ses proches

 

Ma pratique fait une large place à la réflexion sur la maladie somatique grave, à l’accompagnement et au soutien spécifique dont peuvent alors avoir besoin le malade ou ses proches. Elle s’appuie sur une expérience élaborée à l’hôpital au contact des malades atteint du cancer et des équipes qui les soignent.

Cet accompagnement vise à accueillir la détresse et l’angoisse du malade ou de ses proches à l’annonce de la maladie mais aussi tout au long du traitement, à les soutenir dans cette traversée qui constitue une atteinte physique mais aussi psychique et existentielle.

A l’écart des lieux de prise en charge et du discours médical, qui demeure encore bien souvent un discours d’autorité, il permet qu’une parole singulière puisse advenir. Aux attaques destructrices de la maladie, il oppose une construction subjective qui permet de dire et de donner sens à ce que l’on traverse et soutient la potentialité créatrice de la psyché, de la parole et du lien.

Car si la maladie physique est une épreuve bien souvent traumatique qui bouleverse l'être  en profondeur, elle peut aussi, lorsqu'elle est accompagnée, être source d'énergie et de changements inattendus